vendredi, janvier 19, 2007

fixation ?

Non, non, je ne fais pas une fixation.
C'est plutôt lui qui voit 35 heures partout
Encore ce matin, le sujet c'était le baby-boom (les français font plein de bébés en ce moment). Pour lui, c'est en partie "à cause" des 35 heures. Les français ont plus de temps, donc ils copulent CQFD !

Je rappelle, pour ceux qui prennent le train en route, que je parle de JMS - alias Jean-Marc Sylvestre - l'ultra-libéralisateur de France Inter à lui tout seul en 5 minutes tous les matins.

N'ayant toujours pas vu sa tête réelle (et c'est bien comme ça !), je continue à l'imaginer. Aujourd'hui, il réalise son rêve le plus cher ... Pourvu que ça ne soit pas prémonitoire !

Le crayonné avec quelques recherches (à cliquer)

La version couleurs (à cliquer)

D'ailleurs il n'y a pas que moi qui a du mal à le supporter. Voici ce que j'ai pu lire hier dans le courrier des lecteurs d'un magazine : "Que se passe t-il ? Il est souffrant ! Ce matin sur France Inter, Jean Marc Sylvestre a réussi à analyser la chute des ventes de voitures de marques françaises sans en imputer la cause aux 35 heures ni à la fainéantise des ouvriers de l'automobile."

cé-go

6 commentaires:

Gaatoo a dit…

Récupération. Je trouve que le bras droit de JMS aliase un brin le plastique de baignoire sur la cape rouge... Seeeeexe !!!

Cé-go a dit…

revers slicé
c'est normal, je lui ai mis un effet poolish retro !

Caro a dit…

c'est marrant parce que j'ai aussi entendu cette chronique (ah les joies des embouteillages matinaux!).
Bref, j'avais perçu une pointe d'ironie dans la voix de notre cher JMS ce jour là lors qu'il incriminait les 35h...
A vrai dire, j'ai même envisagé qu'il aie lu ton blog et que cela soit une speciale dédicace aux lecteurs de Cé-go.
C'est une possibilité, non?

Cé-go a dit…

Du moment qu'il ne met pas de commentaires... beurk ;-)

Jean-Marc Sylvestre a dit…

Comment voulez-vous que je défende les 35h, quand je vois à quoi Cé-Go s'en sert ! Oisif !

Cé-go a dit…

arg ! y m'a traité !
Avec un nom d'oiseau en plus ! ;-)